Comment choisir un nom de domaine en 7 points.

Si vous vous lancez dans la création de votre site internet, alors vous êtes peut-être en train de vous demander comment choisir un nom de domaine ou même à quoi il sert. Ici, nous allons comprendre ce que c’est et donner quelques conseils pour en choisir un.

D’abord, c’est quoi un nom de domaine ?

Votre nom de domaine, c’est le nom de votre site internet. C’est aussi l’élément principal de l’adresse web ou URL (anglicisme). L’adresse web, c’est comme l’adresse postale de votre maison. Elle permet à n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone de vous trouver, d’afficher votre vitrine numérique et de vous envoyer des messages. Exemple concret avec l’adresse de mon site :

https:// www. heolgwenn .com

https:// : préfixe hypertexte
www. : sous-domaine
heolgwenn : nom de domaine
.com : extension

Bien sûr, habituellement aucun espace ne se glisse dans l’adresse. Les points et barres obliques eux sont bien présents et servent à séparer les éléments. Le préfixe « https » rend l’adresse sécurisée. On le voit avec l’ajout du « s ». Sans ce petit élément, elle ne l’est pas. Un article sera prochainement consacrée à ce sujet.


Trouver « LE » bon nom de domaine

Si vous avez ou souhaitez avoir un site internet, votre nom de domaine fait partie intégrante de votre communication. Il est indispensable de prendre le temps d’y réfléchir pour être percutant·e et identifiable. Avant de passer aux conseils, voici ce qui fait un bon nom de domaine :

  • court pour être mémorisable
  • sans erreurs d’orthographe ou de grammaire
  • facile à prononcer, facile à écrire
  • simple, pertinent et avec du sens
  • unique et original

Maintenant que vous avez en tête ces critères, passons en revue ces 7 astuces.

1. Écrivez dans un cahier toutes vos idées

Grattez du papier, notez toutes vos idées ! Griffonnez-les dans un cahier de brouillon ou sur un coin d’enveloppe par exemple. Gardez tout cela au même endroit et accessible. Cela vous permettra de reprendre à n’importe quel moment le fil de vos réflexions, d’y voir votre cheminement de pensée, de vous souvenir des idées précédentes et de faire des associations d’idées.

N’hésitez pas à écrire tout ce qui vous passe par la tête même si ça vous semble inapproprié. Pensez aux synonymes, antonymes, paronymes, homonymes. Décrivez votre activité et vos valeurs. Tout ceci vous aidera à trouver un nom de domaine unique et original. Vous serez peut-être surpris·e par votre créativité !

2. Privilégiez un nom court

Pour être facilement compréhensible et mémorisable, un nom de domaine se doit d’être court. L’adresse web complète (préfixe + sous-domaine + domaine + extension) peut aller jusqu’à 64 caractères. Mais il est préconisé de trouver un nom autour des 20 caractères maximum. Le moins est le mieux. Peu de syllabes pour être efficace et en cas de besoin, il sera possible d’utiliser des sous-domaines.

Exemples de noms de domaines :

  • www.gandi.net : 8 caractères sans le sous-domaine
  • mobilizon.org : 14 caractères
  • framasoft.org : 12 caractères
  • esprit-fablab.org : 16 caractères

3. Restez simple, soyez pertinent·e

Choisir un nom de domaine court et mémorisable est une chose. Qu’il soit simple avec un sens pertinent peut parfois être plus difficile. Rassurez-vous, ce n’est pas impossible !

Un nom de domaine qui fait sens et qui exprime ce que vous faites est un bon moyen de s’en souvenir. D’ailleurs, c’est même plus facile ! Si l’on peut retenir votre nom de domaine en marquant l’esprit, c’est gagné. On pourra alors vous retrouver sur internet sans souci.

Autre point, le référencement naturel de votre site internet commence dès le choix du nom de domaine. Selon votre activité, il peut être important qu’il comporte un mot-clé.

4. Faites attention aux erreurs d’orthographe, aux tirets et aux chiffres

Vérifiez dans un dictionnaire ou mieux dans plusieurs ! Les erreurs d’orthographe ou de grammaire décrédibilisent souvent votre propos. De la même manière, ajouter des tirets, des chiffres ou des caractères spéciaux complexifie l’adresse web. Cela rend difficile la communication verbale. Vous risquez de passer à côté de personnes pourtant intéressées. Utilisez les tirets et les chiffres avec parcimonie.

Par exemple :

  • vendeursdevent.com est un meilleur nom que vendeurs2vent.com
  • radiofrance.fr est plus mémorisable que radio-france.fr

5. Testez votre nom de domaine à haute voix

En prononçant à haute voix le futur nom de votre site internet, vous verrez si « ça sonne bien », si c’est facile à prononcer ou au contraire si des syllabes ne fonctionnement pas ensemble. Vous verrez s’il est complexe ou simple, difficile à retenir ou non. Imaginez-vous le dire à des personnes que vous ne connaissez pas. Partagez avec votre entourage vos réflexions et demandez-leur d’écrire le nom après l’avoir entendu.

Pour aller plus loin, organisez un apéro et demandez à plusieurs personnes de réfléchir avec vous autour d’un verre. L’intelligence collective permet d’écarter plus vite certaines idées et d’explorer des points de vues auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé. Et puis, c’est convivial !

Le plus : vous réussirez à évaluer comment les gens peuvent comprendre votre nom de domaine lorsqu’ils le découvrent pour la première fois.

6. Prenez une extension qui fait sens

Les extensions courantes sont les FR, COM, NET, ORG. Sachez que l’on peut trouver des extensions régionales. Certaines conditions peuvent être obligatoires pour les utiliser. D’autres exemples d’extensions : EU = EUrope, BZH = BreiZH (Bretagne), TV = TéleVision.

Aujourd’hui de nouvelles extensions sont disponibles. Choisir une extension qui donne un aperçu de votre activité ou un attachement à une région peut vous rendre plus identifiable. Par exemple :

  • vous êtes une ferme biologique, favorisez l’extension BIO
  • vous êtes une galerie d’art, l’extension ART pourra être judicieuse
  • vous êtes une association, l’extension ORG est appropriée
  • vous êtes un commerce basque, privilégiez l’extension EUS

Un article sera prochainement consacré aux extensions web.

7. Vérifiez que votre futur nom de domaine soit disponible

Eurêka ! Vous avez trouvé LA bonne idée. Il faut désormais vérifier que votre nom de domaine est disponible. Cela se fait auprès d’un « registrar », une structure agrée par l’ICANN ou l’AFNIC qui l’autorise à créer et gérer des noms de domaines. La plupart des structures proposant de l’hébergement web propose également l’enregistrement de nom de domaine. Par exemple : Gandi, Ikoula, Ex2, PlanetHoster, Infomaniak … Un article sera prochainement consacré aux hébergements web.

N’oubliez pas aussi de vérifier la disponibilité de votre nom sur les réseaux sociaux que vous avez l’intention d’utiliser.

Ces conseils peuvent aussi vous servir pour chercher un nom d’activité professionnelle, associative ou personnelle. Maintenant, c’est à vous de jouer ! 😉


Découvrir plus d’articles.

Des ateliers collectifs pour apprendre à faire soi-même.

Le mois dernier avec Florie Thielin, nous avons lancé des ateliers collectifs à destination des porteurs·euses de projet, des membres d’associations et … Lire la suite
Le KB 3.0, évènement numérique centre breton.

Ce vendredi 14/10 toute la journée (salle des fêtes de Rostrenen), se tient : « Ateliers numériques, fabriquons le KB 3.0 » (Kreiz Breizh). … Lire la suite